Plan d’accueil hivernal

Solution hivernale

Les structures disposent de dortoirs, chambre simples, doubles et d’espaces collectifs (cuisine, sanitaires).

Un réfectoire est mis à disposition des ménages, à raison d’un repas et d’un petit déjeuner par jour, pour les usagers hébergés sur le site principal.

La travailleuse sociale propose un accompagnement axé principalement sur les démarches d’insertion vers le logement, hébergement. Pour ce faire, un diagnostic social est réalisé à chaque arrivée, ainsi que l’actualisation ou la création d’une fiche SI SIAO. Ainsi, le SIAO pourra proposer des solutions d’hébergement adaptées aux ménages.

La travailleuse sociale travaille également en étroite collaboration avec les différents partenaires du territoire, afin de répondre aux besoins des ménages en matière d’accès aux soins, régularisation de séjour, parentalité…

Freins rencontrés dans l’accompagnement :

  • Situation administrative irrégulière, attente très longue pour obtenir un rdv auprès de la préfecture
  • Problèmes de communication dus à la barrière de la langue
  • Inadéquation entre le dispositif d’urgence et les problématiques de santé mentale
  • Situation de surendettement

Le point de vue d’un chef de service HU – CHRS

En matière de pratiques professionnelles, mon intervention a répondu au besoin d’harmoniser les pratiques sur le territoire entre les différentes équipes. Pour ce faire, nous avons organisé des réunions transversales permettant d’aborder des problématiques communes, de mutualiser les savoir-faire et les outils. Décloisonner le travail social permet également d’analyser les situations, les parcours de vie de manière collégiale et pluri disciplinaire. Les maitresses de maison, les agents d’accueil sont au contact régulier des usagers, et permettent d’éclairer la réflexion des travailleurs sociaux sous un autre angle.

Du point de vue ressources humaines, nous avons renforcé nos équipes en recrutant des professionnels diplômés et expérimentés auprès de ce public.

En matière de transparence, dans un souci de lisibilité, nous avons poursuivi notre travail de reporting des données quantitatives. Ces informations permettent d’évaluer, d’analyser notre activité afin de rendre des comptes de manière claire et réactive à nos financeurs.

Sur le plan du travail en réseau, nous poursuivons l’étayage de notre réseau de partenaires et collaborateurs afin de répondre au mieux aux besoins des usagers et de des professionnels.

Nous avons travaillé cette année avec les structures suivantes : RAM de Cergy, la Sauvegarde du Val d’Oise, l’ARS 95, le CODES, les PMI, Imaj, EMIL, l’ANPAA… et bien entendu nos collaborateurs quotidiens CCAS, SSD, DDCS et SIAO.

Récit monographique

Monsieur X a intégré le dispositif hivernal de l’association APUI les Villageoises le 02/11/2018.

Lors de notre premier entretien, nous avons fait le point sur sa situation administrative : monsieur a un titre de séjour valable jusqu’en 2024, il a la CMU-C jusqu’en juillet 2019 et perçoit le RSA à hauteur de 550€ par mois.

Monsieur était en recherche active d’emploi et afin de soutenir sa démarche, il a été orienté le 13/12/2018 vers le P.L.I.E « Plan Local pluriannuel pour l’Insertion et l’Emploi ».

Les missions premières de ce dispositif sont les suivantes :

  • Identifier les besoins et élaborer un projet professionnel avec l’usager
  • Lever les freins professionnels et sociaux à l’emploi

Les démarches de Monsieur et l’accompagnement soutenu de sa référent P.L.I.E. lui ont permis d’intégrer un chantier d’insertion avec l’association Halage le 18 janvier 2019, pour 6 mois, renouvelable jusqu’à 2ans.

En décembre 2018, sa référente RSA l’a orienté vers la résidence sociale ADEF. La candidature de Monsieur a été rejetée au motif qu’il avait une dette locative dans son dossier SIAO. En janvier 2019, il a été reconnu prioritaire en structure d’hébergement via un DAHO. En lien avec sa référente RSA, nous sommes à ce jour à la recherche de l’origine de la dette.

Générer une action à définir avec une URL